BACKSTAGE #01

le

Cette nouvelle section naît de l’envie de partager l’envers du décor, parce que, parfois et bien souvent, les préparatifs d’un projet, ou les démarches suivies me passionnent.
Bienvenu(e)s à mon backstage à moi :)

« MON BACKSTAGE »
– Ma réalité, ma vie,…

Je viens de me rendre compte que cela fait 10 ans que je suis dans « la vie active », alors ce post arrive comme un bilan…  ou la simple envie de partager mon expérience. Peut-être cette section te plaira-t-elle, que ce soit pour me connaître davantage ou bien parce que les métiers de la communication visuelle t’attirent…

Je raconterai ici mes aventures : les bonnes, les mauvaises…  celles qui ne se voient pas sur mon book!

– L’illustration oui, mais pas que…

J’aime ma facette d’illustratrice et si je pouvais, j’aimerai passer plus de temps à dessiner.
Mais je ne travaille pas seulement sous le pseudo « Miss Miza », je travaille aussi sur d’autres projets qui me passionnent tout autant!: direction artistique, projets créatifs, conseils en communication…
L’inconvénient : il faut que je divise mon temps entre ces différentes activités.
Les avantages : je ne m’ennuie pas, j’apprends énormément (tout le temps) et cela me permet de pouvoir sélectionner les commandes sur lesquelles je veux travailler.
Dans ma tête j’ai toujours mille idées, et dès que l’une se réalise il faut que j’en développe une autre. Alors honnêtement je suis contente d’être pluridisciplinaire, je remercie mon école* aussi pour m’avoir aidée à l’être.

* www.ecv.fr

– Mes erreurs …

J’ai refusé des contrats auxquels j’aurai peut-être dû dire oui, fait des choix qui ne sont peut-être pas les bons…C’est parfois difficile de prendre une décision. On a pas forcément le recul nécessaire, nos sentiments prennent le dessus… on est seul(e) devant son ordinateur, ce n’est pas une bonne journée… mille raisons.

De ses erreurs on apprend beaucoup. J’en commets moins mais j’en commets toujours. On dit souvent qu’il ne faut pas se laisser prendre par les sentiments. je ne sais pas toi, mais moi c’est impossible! Si je ne tombe pas amoureuse du projet… j’ai du mal à travailler dessus.

– LE Présent

Après avoir décroché quelques contrats d’édition pour des cahiers, accessoires de décoration et maroquinerie, je travaille sur des collections de bijoux et j’ai lancé une marque pour développer un  personnage qui a vu le jour cette année.

Univers très différents donc :)
Chaque client travaille à sa manière mais si je peux j’essaie de tout faire, de A à Z:
Idée/Concept, développement, suivi impression ou fabrication, packaging et communication.

J’aime savoir ce qu’il se cache derrière un produit : Comment se fabrique-t-il? Quelles sont les complications? Comment peut-on les détourner? Comment s’ajuster au prix de fabrication pour rentrer sur le marché?… quel marché? distribution du produit? type d’acheteurs?…

– Le projet MY LITTLE EVA

my little eva

Le projet MY LITTLE EVA est venu de l’envie d’utiliser un matériel que mon client vendait déjà :
la mousse caoutchouc Eva.
J’ai eu l’idée de fabriquer un kit de loisirs créatifs pour les petites filles.
Monter soi-même sa petite poupée, lui mettre sa jolie robe, l’accrocher à son sac pour personnaliser son cartable. Le tout avec un joli marqueur Posca pour dessiner sur la robe et mettre son nom sur l’étiquette qui l’accompagne.

Phase suivante: présentation des dessins pour le personnage principal et ses « copines » ainsi que le fonctionnement du kit.
Une fois le tout validé (bieeeeeeeeen!), on arrive dans le monde des contraintes, et elles sont nombreuses (maaaaaaaal!). ^^
À ce stade du projet, on connaît déjà le prix du produit fini avec lequel on veut rentrer sur le marché donc il faut s’en tenir, mais pour s’amuser un peu plus, on rajoute des problématiques techniques, sinon c’est trop simple  :)

Exemples de problèmes :
– la mousse caoutchouc Eva est un matériel mou, si on imprime dessus il y a des variations parce que le matériel « bouge ».
– de la même manière elle absorbe les encres (sérigraphie)… donc on peut avoir un problème de contraste, certaines couleurs pire que d’autres.
– pour les découpes on travaille avec des pièces de métal : découpes trop fines on peut pas, les arrondis sont compliqués…
– la mousse caoutchouc Eva est un matériel fragile, attention donc aux découpes car si trop fines… le détail découpé peut se « déchirer » facilement.
– format des plaques de mousses caoutchouc Eva : il faut éviter les pertes
– …

Puis petit à petit, après de nombreuses réunions, coups de fil, arrachage de cheveux, tout rentre petit à petit dans l’ordre. On se rend compte que malgré les contraintes on y arrive. Que le produit prend forme grâce aux prototypes. On lance donc la fabrication.

Pendant ce temps là, je travaille l’identité visuelle, le packaging, le mode d’emploi… les plv, les pages du catalogue.
Là aussi j’ai eu carte blanche et je me suis bien amusée.

Puis on* décide de faire une video, en 3D pour la présentation du projet à POSCA Japon, puis une video tutoriel pour un mode d’emploi online.

Le projet le plus complet sur lequel j’ai pu travailler.

*mon autre facette vostudio.es

Voilà, premier petit tour dans mon backstage pour connaître de plus près ce projet que j’aime tant! Ce client est une perle! On travaille sur d’autres projets tout aussi intéressants qui j’espère verront le jour aussi!

Je vous tiendrai au courant!

……………..

.

Publicités

Ajoute un commentaire ❤

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s